Passage de l’entonnoir

Le chemin vers la connaissance met en lien des trous qui derivent dans notre mémoire. Sur ces sentes tortueuses peuplées d’ombres errantes, la honte hante. La conscience la fond dans noir. Fonte de honte qui entre dans antre. Nid de l’alchimie du sens où o et r sont enfouit. U s’y blottit et recueille au coeur de nuit une lumière d’or qui dessine des signes d’une histoire en fuite. Suivre son fil d’encre tissent les toiles de nos destinées.

Publicités

A propos NOÉTO

Un soutien et un accompagnement à la parentalité pour lqui souhaitent développer ses competences dans la relation avec les enfants. Organisation d'ateliers et conférences. Plus d'informations sur le site www.noeto.fr
Cet article a été publié dans Connaissance, Conscience, Mémoire. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Un commentaire pour Passage de l’entonnoir

  1. Ruiz dit :

    Les chênes se défont de leurs nœuds et poussent droit lorsque, au milieu d’eux, les hêtres se dressent vers la lumière.
    C’est un plaisir de rencontrer sur son chemin des êtres dont les mots éclairent la nuit de la mémoire et lui permet de s’élever vers la lumière.
    Merci pour passage.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s